Voyager en avion avec son chien, fausse bonne idée ?

Certains d'entre vous me demandent parfois des solutions pour partir en avion avec toutou. Ma réponse est toujours la même : je vous aiderai volontiers pour un déménagement trop lointain, mais pas pour passer quelques jours au bout du monde avec votre chien, sans autre moyen de transport possible que l'avion.

Pourquoi, puisque les accidents de transport en avion sont plutôt rares finalement ?

  • Parce que "rare", ça ne suffit pas (les chiffres sont, de plus, très difficiles à trouver) ;
  • Il y a souvent d'autres solutions ;
  • J'ai entendu des pilotes témoigner des pleurs de chiens en soute qu'ils entendaient pendant les vols ;
  • Les chiens en soute sont seuls, dans le noir, en face des bagages, et subissent la pressurisation, on ne peut pas dire que ce soit très respectueux du bien-être animal (plusieurs assos de protection animale me l'ont également souligné) ;
  • L'animal doit être récupéré immédiatement après atterrissage, et selon la température extérieure cela peut être carrément vital pour le chien ;
  • Le bruit, la solitude, le stress d'un nouvel environnement : cela suppose une longue acclimatation pour préparer son chien (et peut-on vraiment le préparer à la soute ou la cabine ?) ;
  • Pour les petits chiens en cabine, je ne trouve pas cela confortable non plus pour lui de rester plusieurs heures dans une cage qui ne peut être ouverte, sur vos genoux ;
  • En s'y prenant à l'avance, vous trouverez de super petsitters autour de chez vous ! Ne culpabilisez pas, une chouette nounou, c'est les vacances pour lui aussi !
Van en haut d'une montage
Van en haut d'une montage

Et puis tout simplement, car je ne conçois pas vous proposer quelque chose que je ne cautionne pas pour moi-même : Pokki est très sensible, il a mis par exemple pas moins de 4 ans avant d'accepter la simple présence de l'aspirateur à côté de lui. Si j'adapte vos voyages et vous demande le caractère de votre chien avant de vous organiser quoi que ce soit, c'est parce je sais très bien ce que cela signifie, d'adapter son périple selon le caractère de TOUS les voyageurs ! Donc lui faire subir tout ce stress, parce que L'HUMAIN veut aller dans une desti précise, c'est non. Le "jamais sans mon chien" a ses limites. Le but est de lui faire aimer nos voyages, pas le traumatiser.

A la limite, avec beaucoup de moyens financiers, certains louent des jets privés partageables. Niveau empreinte carbone, cela reste une hérésie, mais au moins toutou n'a pas à subir un traumatisme aussi fort pour assouvir une envie de voyage courte durée de son maître.

Evidemment, chacun fait comme il le souhaite, mais je préfère vous déclarer de suite mon opinion, et pourquoi pas informer ceux qui n'auraient pas encore pensé à tous ces détails.

Par contre, si quelqu'un créé un Pokki Airlines à prix correct, nous pourrons reparler de ce moyen de transport ;)

NB : merci l'intelligence artificielle pour ces photos !